Parcours académique - Doctorat

Le texte qui suit présente le déroulement de vos études d'un point de vue pédagogique.

Pour les questions administratives (statut, inscription, etc.), voir la description du programme d'études de doctorat en histoire.

Description du programme

Le doctorat en histoire est à la fois l'achèvement de la formation et la 1ère étape de la carrière des historiens. La thèse, de 250 à 350 pages, en constitue le principal élément. Le doctorat mène à une contribution originale à l'avancement des savoirs, à l'autonomie dans la pensée et la méthode, à l'utilisation personnelle des archives. La soutenance de la thèse devant un jury de spécialistes démontre la maîtrise du métier d'historien. La durée maximale du programme est de 15 trimestres, l'équivalent de 5 ans sans interruption (article 112 du règlement pédagogique de la FESP).

Avant l'admission ou le début des cours

Pour être admis, tout candidat doit impérativement avoir trouvé au département un professeur qui accepte de le diriger. Au besoin, avant de vous inscrire, consultez le responsable pédagogique. Il est également nécessaire d'avoir délimité un sujet de thèse, en concertation avec la directrice ou le directeur de recherche. Le sujet de thèse sera mûri au cours de la période de scolarité pour devenir un projet de thèse, lequel sera présenté à l'examen de synthèse.

Plan d'études et enregistrement du sujet de recherche

Les étudiants doivent remettre à la TGDE, au courant du 1er trimestre, leur plan d'études. C'est un outil indispensable pour planifier et guider votre parcours au doctorat. Ils doivent également enregistrer et faire approuver leur sujet de recherche (formulaire en ligne) au cours du 2e trimestre de scolarité.

Scolarité

La scolarité est axée sur la méthode de travail et l'approfondissement nécessaire à la thèse, avec en plus un élargissement des connaissances. La scolarité est une étape cruciale et intense du cheminement doctoral qui doit permettre :

  • L'établissement d'une sociabilité intellectuelle entre doctorants et avec le corps professoral
  • La mise en place des fondations de la recherche à venir (historiographie, théorie, méthode)
  • La consolidation de la culture historique dans le domaine de spécialisation

La scolarité proprement dite comprend 4 cours (2 séminaires et 2 cours de lectures dirigées) et un examen de synthèse.

Séminaires (HST 7000 et 7020)

Le séminaire HST 7000, Théories et méthodes, vise à identifier et à analyser les contributions récentes les plus significatives à la méthodologie et à la théorie de la recherche historique. L'étudiant est inscrit d'office au HST 7000 au 1er trimestre d'automne.

Le séminaire HST 7020, Séminaire de thèse, vise à aider l'étudiant à élaborer sa problématique de thèse et à en discuter avec les professeurs et les condisciples. Il y prépare en particulier une version de son projet de thèse, élément central de l'examen général de doctorat. L’étudiant est inscrit d'office au HST 7020 au 2e trimestre d'automne de son programme.

Cours de lectures dirigées (HST 7010 et 7015)

Chacune des 2 listes de lectures dirigées représente 8 000 à 10 000 pages de lecture (articles et monographies). Ces 2 bibliographies, élaborées par l'étudiant sous la supervision du responsable du cours, doivent être déposées à la TGDE dans les 2 mois qui suivent l'inscription à ces cours, avec une page de garde portant la signature de l'étudiant et de la directrice ou du directeur de recherche. Elles seront visées pour conformité et signées par le responsable des études supérieures. Le nombre total de pages doit être calculé et indiqué à la fin de chacune des listes.

L'étudiant est inscrit d'office, au 1er trimestre, au cours HST 7010 (ou 7015). Au 2e trimestre, il est inscrit d'office à l'autre cours de lecture.

Les listes portent chacune sur un aspect de la thèse. Elle oblige donc le candidat à lire au plus vite la bibliographie nécessaire à l'élaboration de son travail. On peut souhaiter que les travaux qui résultent de ces lectures puissent être incorporés, actualisés, dans la thèse elle-même. Une des deux listes est dirigée par la directrice ou le directeur de recherche.

Les cours de lectures dirigées consistent en une série de rencontres entre l'étudiant et les responsables, suivie de la rédaction d'un travail final. Chaque rencontre est précédée de la remise d'un rapport écrit, dont la forme est déterminée par le professeur responsable du cours, qui sert de base à la discussion.

Les cours de lectures dirigées sont provisoirement notés REM (= remise) jusqu'au dépôt des travaux finaux, d'environ 8000 mots. Les travaux répondent à une question posée dès le début du cours. Cette question est inscrite comme sous-titre de la bibliographie fournie à la TGDE. Elle peut cependant être revue ou réorientée en cours de travail, en fonction des orientations prises par la recherche. Les travaux doivent être présentés selon les standards de la discipline. Il s'agira donc de textes qui respectent la forme d'un article scientifique.

L'Examen général de synthèse

L'examen général de synthèse est l'aboutissement de la scolarité de PhD.

Avant de pouvoir passer cet examen, les candidats doivent faire la preuve qu'ils possèdent les connaissances linguistiques nécessaires à la poursuite de leur projet de recherche. Il appartient à la directrice ou au directeur de recherche et au responsable des études supérieures de le déterminer.

L'examen de synthèse prend place entre 4 et 6 sessions après le début de scolarité. Si l'étudiant n'a pas subi son examen de synthèse avant la fin de la 6e session, il sera exclu du programme conformément aux dispositions de l'article 133 du règlement pédagogique.

L'examen est composé de trois travaux écrits et d'une défense orale. L’étudiant défend son projet de thèse, version révisée du travail final rendu au cours HST 7020, durant 30-45 minutes : il présente le cadre théorique et conceptuel, l'état de la question, la problématique, le corpus de sources et la méthodologie de son projet. L'étudiant défend aussi les travaux fournis pour les deux cours de lectures dirigées, HST 7010 et 7015, qui auront été transmis au jury. Les examinateurs engagent ensuite la discussion sur l'exposé et les travaux écrits : cette période de dialogue sert à vérifier si le candidat est capable de bien définir le contexte élargi (disciplinaire, théorique, conceptuel, méthodologique, spatio-temporel ou autre) dans lequel il inscrit son projet particulier. Il permet aussi à l'étudiant de recevoir conseils et remarques utiles sur les orientations à donner à son travail de recherche et de rédaction.

L'étudiant envoie à la TGDE une copie PDF des trois travaux au moins 3 semaines avant la date envisagée pour l'examen. Le responsable des cycles supérieurs vérifiera qu'ils ont bien la forme d'articles scientifiques (style, structure, appareil critique).

Dès que les notes des 4 cours obligatoires figurent au relevé de notes de l'étudiant, le jury est constitué par le directeur du département. La directrice ou le directeur de thèse fera une proposition de jury. Au terme de ce processus, la directrice ou le directeur de thèse fixera une date en accord avec tous les intéressés, et la TGDE diffusera le lieu et l'heure de l'examen. Au terme de l'examen, le jury délibère et rend sur l'heure une des trois décisions suivantes :

  • Le candidat peut poursuivre son projet doctoral.
  • Le candidat devra passer 1 nouvel examen au cours des 6 prochains mois.
  • Le candidat est exclu du programme.

La thèse

Vient ensuite la rédaction d'une thèse d'environ 250-350 pages, interligne 1½. La thèse devrait être achevée en 4 à 5 années, incluant la scolarité.

Cotutelles de thèse

Il est possible, et parfois conseillé, de réaliser son doctorat au Département et dans une institution partenaire, en France, en Belgique, en Suisse ou ailleurs (habituellement selon un principe d'alternance des séjours dans chacune des deux universités partenaires, modulable en fonction des parcours). Ce type de cheminement débouche sur un diplôme " double " qui ouvre à deux marchés de l'emploi. Il faut y penser avant de s'inscrire en cotutelle, vu les longues formalités à envisager dans les deux institutions partenaires (voir les règlements de la Faculté concernant les cotutelles pour en savoir plus long). À la limite, il est encore possible d'arranger une cotutelle durant la 1ère année de thèse à l'UdeM, mais uniquement pour des cas justifiés. Le Département a une solide expérience en matière de cotutelle.

Remise de la thèse

Environ 8 semaines avant la date approximative du dépôt, l'étudiant doit remplir le formulaire d'avis de dépôt en ligne. Cette étape est très importante, car c'est alors que la constitution du jury se met en route, un processus qui prend plusieurs semaines (au Département puis décision à la Faculté). Pour la procédure d'évaluation, se reporter au site de la Faculté des études supérieures et postdoctorales (FESP). Une fois toutes les corrections exécutées et acceptées par le président du jury de thèse, l'étudiant devra déposer sa thèse sur Papyrus, le répertoire électronique de tous les mémoires et thèses de l'UdeM, afin de pouvoir être diplômé.

Cheminement type au doctorat

Voici le déroulement normal d'un cursus de doctorat, dans le cas d'une scolarité à plein temps entamée au mois de septembre.

Session 1

  • Séminaire HST 7000
  • Inscription au 1er cours de lectures dirigées
  • Dépôt au bureau des études supérieures du Département du titre et du contenu de la 1ère liste de lectures
  • Enregistrement du plan d'études

Session 2

  • Inscription au 2e cours de lectures dirigées
  • Dépôt au bureau des études supérieures du Département du titre et du contenu de la 2e liste de lectures
  • Enregistrement du sujet de recherche

Session 3

  • Suite des lectures

Sessions 4

  • Séminaire HST 7020
  • Suite des lectures

Sessions 5

  • Contrôle des exigences linguistiques s'il y a lieu
  • Examen général de synthèse

Sessions 6 à 15

  • Recherche et rédaction de la thèse
  •