Expertises de recherche

Le Département d’histoire se distingue par la variété et le nombre de projets de recherche qui y sont menés. Ceux-ci sont financés en grande partie par des organismes tel le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH).

La majorité des professeurs poursuivent des projets individuels. Plusieurs collaborent aussi à des projets collectifs, au sein de groupes de recherches et d’équipes interuniversitaires locales ou internationales.

Ouvert et cosmopolite, le corps professoral du Département compte un nombre intéressant de professeurs qui maîtrisent plusieurs langues et qui font partie de sociétés savantes nationales ou internationales. Plusieurs sont aussi sollicités par les médias afin de commenter l’histoire dans une perspective actuelle et évolutive.

Les principaux axes de recherche du Département sont :

  • Identités, altérités, différences

Il s'agit de l'étude des structures sociales et des inégalités socio-économiques, englobant la recherche en histoire culturelle et des mentalités. Entre autres préoccupations, ce domaine s’intéresse aux identités nationales, religieuses, de classes et de genres, sans égard aux dimensions spatio-temporelles.

  • Sociétés et cultures dans le monde atlantique

Cela couvre l’histoire des sociétés qui se sont développées autour de l’Atlantique à partir du bas Moyen Âge. Ces axes abordent la circulation des biens, des populations, des idées et des techniques. Il favorise l’histoire comparée à travers le temps et l’espace.

  • Les pouvoirs du local à l’international

S’intéresse aux rapports entre États et aux rapports entre le pouvoir constitué et la société civile. Examine, entre autres, la constitution et l’expansion des empires et l’impact de ces processus sur la métropole et les périphéries. L’exercice et le maintien du pouvoir sont examinés sous différents  aspects : économique, politique, scientifique, social et culturel. Ce champ concerne essentiellement l’Europe et les États-Unis comme centres, de même que les Amériques et l’Asie de l’Est comme périphéries.