Passer au contenu

/ Département d'histoire

Je donne

Rechercher

Perspectives d'emploi

Du musée à la police : l’histoire mène à tout!

Bien que les programmes en histoire ne débouchent pas directement sur un métier prédéterminé, étudier dans cette discipline vous permet d’acquérir une solide culture générale, de développer des habiletés en recherche, en rédaction et en communication, et d’exercer votre esprit critique.

Saviez-vous que les compétences acquises en histoire sont très recherchées sur le marché du travail?

Pour mettre en valeur le patrimoine ou créer des produits multimédias, de nombreuses organisations comme la fonction publique, les agences de tourisme ou les industries culturelles, ont recours aux services des spécialistes de l’histoire. L’histoire pourrait même vous offrir des débouchés dans le monde de la police par son aspect « enquête »!

Voici quelques-uns des domaines qui recherchent des compétences acquises lors d’études en histoire.

  • Archivistique
  • Muséologie
  • Édition
  • Éducation
  • Fonction publique
  • Médias et communication
  • Développement commercial
  • Industries culturelles
  • Technologie de l’information
  • Tourisme
  • Ressources humaines
  • Services de police

Des emplois insoupçonnés à votre portée

Que fait-on avec un diplôme en histoire? Plein de choses qui dépassent l’imagination!

  • Documentaliste
  • Relationniste
  • Recherchiste
  • Scripteur
  • Journaliste
  • Diplomate
  • Attaché de presse

Ces portraits de nos diplômés témoignent de la diversité d’emplois qui font appel aux services d’historiens.

  • Un historien du jeu vidéo Assassin's Creed
  • Une directrice des Archives nationales à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec
  • Un archiviste à la Bibliothèque et Archives Canada (Ottawa)
  • Une fondatrice du Groupe d'action trans de l'UdeM

Le site de la Société historique du Canada présente aussi une galerie de diplômés en histoire au parcours intéressant.

  • Une directrice adjointe à la recherche à l’École de gestion de l’Université de Sherbrooke qui soutient, anime et valorise la recherche en gestion et en économie.
  • Une interprète du patrimoine à Parcs Canada, au lieu historique national du NCSM Haida, destroyer qui a marqué l’histoire de la Marine canadienne au cours de la Seconde Guerre mondiale.
  • Une consultante en communication qui aide les organisations à mettre leur passé en lumière pour mieux se positionner au présent.
  • Un analyste d’opérations dans les Forces armées canadiennes qui participe à la promotion de la préservation historique des bâtiments à Oshawa, en Ontario.
  • Une conseillère en relations internationales à l’Assemblée nationale du Québec, qui contribue à la mise en œuvre des activités et des projets de coopération interparlementaire.

À vous de tracer votre voie!

À la différence de certains départements ou écoles, les programmes du Département d’histoire ne débouchent pas directement sur un métier à proprement parler. La plupart des professions requièrent au minimum un baccalauréat et souvent un niveau supérieur d’études universitaires. L’obtention d’une maîtrise en histoire, ou dans un autre programme, ou encore l’acquisition des compétences connexes, en lien avec les langues par exemple, favoriseront grandement votre insertion dans le monde du travail.

Par ailleurs, celles et ceux qui s’intéressent à l'enseignement secondaire doivent tenir compte des nouvelles exigences de formation bidisciplinaire des maîtres imposées par le ministère de l'Éducation. Il s'agit d'une formation dispensée par la Faculté des sciences de l'éducation, à laquelle participe le Département.