Passer au contenu

/ Département d'histoire

Rechercher

Experts en : Grèce ancienne

BONNECHERE, Pierre

Professeur titulaire

Mes principaux intérêts vont à la religion et aux mentalités de la Grèce antique, au sein du monde méditerranéen. Je m’intéresse tout spécialement aux modalités de communication entre hommes et dieux, que ce soit par l’intermédiaire du sacrifice animal, et de son corollaire mythique, le sacrifice humain, ou par la divination, à savoir les moyens de prendre connaissance des volontés divines. Le cadre physique du rituel est également digne d’intérêt, notamment les bois sacrés et leur imaginaire.

Entre autres projets, j’élabore une grande synthèse sur la divination grecque, dont la dernière en date remonte à 1879-1882. Les Grecs ont toujours considéré naturel de recourir à la divination, et en conséquence, on en retrouve les traces, importantes ou mineures, de la politique à la philosophie, de la guerre à la médecine, de la poésie aux rituels religieux. La plupart des étudiants qui font actuellement leur M.A ou PhD. sous ma direction optent (librement!) pour ce thème particulièrement fascinant, non dénué d’ailleurs de liens avec le regain actuel de la superstition jusque dans les sphères politiques. Le thème à l’étude, ces dernières années, concerne le hiatus entre l’image littéraire des oracles, à l’influence soi-disant omniprésente dans la grande politique, et l’image épigraphique qui en est la flagrante contradiction. C’est tout un pan de l’histoire grecque qui est ici en reconstruction. L’utilisation des documents, des plus épineuse, se révèle donc un puissant outil de formation intellectuelle et professionnelle. En parallèle, je monte, avec mon équipe, une base de données de tous les oracles jamais rendus dans le monde grec qui sera des plus utiles pour l’étude de la divination.

Par la religion et les mentalités, j'ai abordé aussi le thème de l’histoire des jardins en général, mais avec une prédilection pour la période antique.

Lire plus…

Profil complet

Perreault, Jacques Y.

PERREAULT, Jacques Y.

Directeur de département, Professeur titulaire

Mes intérêts portent sur la colonisation grecque, l'urbanisme colonial et les relations entre Grecs et "Barbares". Pour tenter de répondre aux questions soulevées par ces problématiques, je dirige deux missions archéologiques. La première, en Syrie, se situe dans la grande baie de Ras el Bassit. Il s'agit de l'antique Posidèion des Grecs, l'un des sites de contacts les plus anciens du 1er millénaire avant notre ère entre les Grecs et les populations de la côte syro-palestinienne. Les recherches menées sur ce site nous permettent de mieux apprécier l'évolution des contacts entre Grecs et Orientaux et le développement d'une des périodes charnières de l'art et de l'architecture de la Grèce Antique, la période orientalisante.

La seconde fouille, le site d'Argilos, se trouve en Grèce du Nord, une région que les Grecs ont colonisée à partir du VIIIIème siècle avant notre ère. Ce site était la plus ancienne colonie grecque dans la région du Bas-Strymon, un établissement fondé par des colons venant de l'île cycladique d'Andros. Argilos a connu une période de grande prospérité aux VIème et Vème siècles avant notre ère, et les fouilles ont révélé des bâtiments étonnamment bien conservés, grâce auxquels nous pouvons étudier le développement urbain d'une cité coloniale, l'évolution de l'habitat domestique, les contacts et les échanges avec les populations indigènes (voir : www.argilos.org).

À Montréal, dans les locaux du Laboratoire d'archéologie méditerranéenne, les étudiants et les auxiliaires de recherche travaillent sur les bases de données liées à ces projets, et participent à l'analyse stylistique et chronologique du mobilier archéologique mis au jour dans les fouilles.

Lire plus…

Profil complet