Passer au contenu

/ Département d'histoire

Je donne

Rechercher

Experts en : Histoire économique

Abalo, Komi

ABALO, Komi

Auxiliaire d'enseignement (étudiant/e), Doctorant

Titre de la thèse : L'Afrique occidentale francophone entre le franc CFA et le projet de développement économique et social depuis 1960

Projet de thèse : Loin d’être neutre, la monnaie a toujours joué un rôle prépondérant dans le développement économique des pays et constitue un outil essentiel des politiques nationales. Par ailleurs, la détention d’une monnaie forte peut influencer les rapports économiques. En effet, plusieurs éléments concourent à l’évolution politique, sociale, économique, voire religieuse, d’une nation. La monnaie constitue un facteur de souveraineté incontournable pour tout pays africain. En quoi la monnaie peut-elle être un handicap au développement d’un pays, étant donné que l’indépendance politique marche de pair avec l’autonomisation économique ? L’indépendance suppose, pour une nation, l’existence d’un pays, d’un État dans lequel les résidents exercent l'auto-gouvernance et, habituellement, une souveraineté totale sur le territoire ; mais elle exige aussi l’indépendance énergétique, monétaire et économique. Nous voudrions ici réfléchir sur la question fondamentale du franc CFA en Afrique tant dans son fonctionnement, ses méthodes que dans la dynamique de son évolution dans le développement économique et social des pays francophones d’Afrique subsaharienne depuis 1960.

Directeurs : Samir Saul, Etienne Thévenin (Université de Lorraine)

Lire plus…

Profil complet

Saul, Samir

SAUL, Samir

Professeur titulaire, Chercheur

Je publie, j'enseigne, et je dirige des étudiants (maîtrise, doctorat, postdoctorat) dans le domaine (ou la thématique) de l’histoire des relations internationales. Mes centres d’intérêt sont la France et le monde arabe. Je suis un élève et un continuateur de l’« école française » de l’histoire des relations internationales (HRI) qui a rénové l’étude du phénomène international par la prise en compte et l’intégration des « forces profondes » (économiques, sociales, institutionnelles, culturelles, etc.) dans l’analyse. Cette approche a généré une riche historiographie dont l’originalité a transformé et vivifié le champ de l’histoire internationale. L’élan donné est aussi porteur aujourd’hui qu’il l’a été hier en matière d’interrogations, d’enquêtes et de découvertes. Le nombre d’étudiants qui font des maîtrises et des doctorats en HRI en est une illustration.

La problématique qui m’a le plus intrigué est celle des rapports entre les dimensions politique et économique sur le plan international. Cette question a sous-tendu nombre de mes publications, notamment mon ouvrage sur les relations franco-égyptiennes issu d’un doctorat d’État français (je compte parmi les derniers à avoir obtenu ce vénérable diplôme du système universitaire français, remplacé désormais par la thèse unique). En histoire économique, mes intérêts se concentrent sur les mouvements de capitaux, le commerce international et l’histoire des entreprises (banques, pétrole, électricité).

Depuis 2004, je suis membre fondateur et coordonnateur du Groupement interuniversitaire pour l'histoire des relations internationales contemporaine (GIHRIC). Autant que faire de la recherche, enseigner me procure un réel plaisir, fait attesté par le Prix d’excellence en enseignement de la Faculté des arts et des sciences que j’ai remporté tôt dans la carrière. La flamme brûle toujours !

Lire plus…

Profil complet