Passer au contenu

/ Département d'histoire

Je donne

Rechercher

Ephéline Bernaer-Babin

Vcard

Chargée de cours

Faculté des arts et des sciences - Département d'histoire

Auxiliaire d'enseignement (étudiant/e)

Faculté des arts et des sciences - Département d'histoire

epheline.bernaer@umontreal.ca

Doctorante

Faculté des arts et des sciences - Département d'histoire

epheline.bernaer@umontreal.ca

Maîtrise Histoire en pratique
2020 , Histoire , Université de Montréal (Canada)

Master Histoire Recherche
2016 , Histoire , Université François-Rabelais (France)

Licence
2014 , Histoire , Université François-Rabelais (France)

Programmes d’enseignement

  • Baccalauréat en histoire – Sciences humaines
  • Majeure en histoire – Sciences humaines
  • Mineure en histoire – Sciences humaines
  • Microprogramme de 1er cycle d'exploration en histoire – Sciences humaines

Cours donnés

  • HST1031 Histoire de l'Antiquité

Expertises

Titre de la thèse :  Frapper monnaie au féminin : le monnayage de Cléopâtre VII à l'aune des traditions hellénistiques et romaines (IIIe siècle av.-Ier apr. J.-C.)

Le règne de Cléopâtre VII, essentiellement conté du point de vue du vainqueur, a certes fait l’objet d’une myriade d’études mais n’a pas été soumis à une analyse numismatique complète. Les monnaies demeurent pourtant les sources les plus tangibles eu égard à la pénurie des données documentaires et au caractère biaisé des sources littéraires. L’objectif phare de ma thèse consiste à fournir le corpus intégral et inédit du monnayage de la reine, en recourant à la fois à une analyse technique (métrologie, rapports de coins) et iconographique (choix des portraits/types adoptés en fonction du contexte de frappe), afin de saisir les buts et logiques de chaque émission et les moyens qu’employa la souveraine pour gouverner son royaume. Ce corpus est complété par un catalogue typologique des monnaies des reines hellénistiques (Basilissai) et femmes romaines (Matronae, Augustae), afin de déceler les influences et divergences entre les différentes traditions monétaires au sein d'un arc spatio-temporel large (IIIe av.-Ier apr. J.-C. entre Orient grec et Occident romain). Il sera dès lors possible de s'interroger sur la façon dont les femmes de pouvoir figuraient sur les monnaies, dépendamment de leur statut et degré d'autorité, des attributs auxquels elles étaient associées, de l’autorité émettrice, du métal et du contexte politique pour in fine, cerner les significations cachées derrière chaque typologie. Cette recherche permettra à la fois d’améliorer notre connaissance/compréhension du règne de Cléopâtre VII et rendra compte de l’évolution des représentations monétaires féminines durant quatre siècles.

Directeurs de thèse : Christian R. Raschle (UdeM), Thomas Faucher (Centre des Études Alexandrines, CNRS)

Responsabilités et rayonnement Tout déplier Tout replier

Titres : corporations et organismes professionnels

Membre de la Société Canadienne des Études Classiques 

Expertise professionnelle (hors de l’institution)

2019-2020 : Stagiaire au sein de l'Univers Culturel de Saint-Sulpice (Création d'une base de données répertoriant plus de 1000 monnaies grecques et romaines, Détermination et classification des monnaies)

Prix et distinctions

    • 2020-2024 : Bourse de "Financement Intégré", UdeM, Montréal, Canada.
    • Janvier 2022 : Bourse du Fonds Wilrose Desrosiers et Pauline Dunn, Montréal, Canada.
    • Février 2022 : Bourse de recherche doctorale de l'Institut Français d'Archéologie Orientale (Ifao), Le Caire, Égypte. 
    • Mars 2022 : Bourse de mobilité de la Direction des affaires internationales de l'UdeM, Montréal, Canada. 
    • Septembre 2022 : Bourse de voyage du Congrès International de Numismatique, Varsovie, Pologne.
    • Octobre 2022 : Bourse de recherche doctorale de l'École Française d'Athènes (Efa), Athènes, Grèce.