Passer au contenu

/ Département d'histoire

Rechercher

Experts en : Mondialisation

BAILLARGEON, Denyse

Professeure émérite

Mes recherches actuelles portent sur les campagnes de souscription menées par l’hôpital Sainte-Justine de la fin des années 1920 à aujourd’hui et sur la contribution des publicités commerciales pour les médicaments en vente libre à la médicalisation de la société québécoise entre 1920 et 1970.

Le premier projet s’intéresse à la fois à la rhétorique développée par l’hôpital (et ses publicistes) pour convaincre la population de puiser dans ses goussets afin de le soutenir financièrement et à l’organisation matérielle de ces collectes de fonds afin de voir comment elle a évolué au fil des ans, dans quelle mesure et à partir de quel moment elle s’est professionnalisée et quelle part y ont joué les bénévoles (le plus souvent des femmes) et les « experts » (généralement masculins). Cette recherche s’appuie sur deux concepts-clés : le concept d’économie sociale mixte, qui désigne l’imbrication des modes de financement privé et public des institutions d’assistance et de santé, et celui de régulation morale qui réfère à l’action de l’État ou de groupes issus de la société civile cherchant à façonner de nouvelles subjectivités afin de générer de nouveaux comportements.

Le second projet entend suivre les campagnes publicitaires pour certains médicaments vendus sans ordonnance afin d'analyser l’évolution des discours sur le corps et la santé qu’elles diffusaient et des représentations qu'elles en donnaient. L’hypothèse de départ est que la médicalisation de la société a été non seulement le fait des médecins et de l’État qui ont été à l’avant-plan des campagnes de santé publique, mais également des entreprises pharmaceutiques qui ont capitalisé sur les préoccupations sociétales en matière de santé et de bien-être pour organiser la mise en marché de leurs produits, contribuant au renforcement de nouvelles normes dans ces domaines. Plus globalement, cette recherche veut mettre en évidence les liens entre les préoccupations concernant la santé et la montée du consumérisme, deux phénomènes culturels majeurs du 20e siècle.

Lire plus…

Profil complet

DESSUREAULT, Christian

Professeur honoraire

J’ai d’abord consacré les premières années de ma carrière à des études sur le régime seigneurial canadien, sur l’économie rurale, sur la vie matérielle des paysans, sur les structures sociales, sur la famille et les réseaux de parenté dans le monde rural québécois des 18e et 19e siècles. Depuis quelques années, je poursuis en collaboration avec d’autres chercheurs des recherches sur les institutions locales dont les fabriques paroissiales, les milices sédentaires, les syndics scolaires afin de mieux comprendre les modalités de recrutement et de renouvellement des élites dans les campagnes du Québec précapitaliste.

Lire plus…

Profil complet

Huberman, Michael

HUBERMAN, Michael

Professeur titulaire

J’ai une formation en sciences économiques et histoire. Au début de ma carrière, j’ai consacré mes recherches au développement du marché du travail pendant la Révolution industrielle.

Depuis lors, je me suis intéressé aux effets de la mondialisation sur les conditions du travail et le bien-être dans une perspective historique et comparative.

Lire plus…

Profil complet

Meren, David

MEREN, David

Professeur agrégé

J’enseigne l’histoire internationale canadienne et québécoise à l’Université de Montréal depuis 2011.  En tant qu’historien, mon objectif est de profiter de l’histoire culturelle, l’histoire sociale, et les études postcoloniales afin d’acquérir et promouvoir une compréhension approfondie du Canada et du Québec dans le monde et de la manière dont leurs activités internationales (gouvernementales et non gouvernementales) ont façonné et ont été façonnées par les expériences vécues par les populations qui habitent dans la moitié septentrionale de l’Amérique du Nord. J’emploie l’histoire internationale pour mieux comprendre le Canada et le Québec comme des structures de gouvernance, tout en les situant ainsi que leurs populations dans les courants transnationaux. 

Mon premier livre, With Friends Like These : Entangled Nationalisms and the Canada-Québec-France Triangle, 1944-1970, examine la dynamique triangulaire complexe entre le Canada, le Québec et la France en la situant dans les courants plus larges de l’histoire de la mondialisation.  J’explore le concept de « nation » dans un monde de plus en plus globalisé et, par le fait même, les efforts déployés pour gérer les multiples identités qui s’y chevauchent. En outre, cette monographie fait partie de mes efforts de jeter la lumière sur la question d’ « empire » dans l’histoire internationale canadienne et québécoise. 

Plus récemment, ces intérêts de recherche ont donné lieu à ma codirection d’un ouvrage collectif qui propose une réinterprétation de l’histoire internationale canadienne à travers le prisme de la race, Dominion of Race: Rethinking Canada’s International History.  J’explore aussi l’histoire du colonialisme de peuplement au Canada au Québec, car c’est impossible de comprendre l’histoire internationale canadienne et québécoise sans référence à l’histoire complexe des relations entre les peuples autochtones et les colons.  Cette idée se manifeste dans mes recherches actuelles qui portent sur l’histoire croisée de l’aide étrangère canadienne après 1945 et la politique indienne du Canada.

Lire plus…

Profil complet